Aborder l'été avec une Cure de Détox

Fatigue, migraines, céphalées, douleurs musculaires, insomnies, difficulté de concentration, peau terne, cernes, hypersensibilité à l’alcool, à la caféine, aux médicaments… sont souvent le signe d’une accumulation de substances toxiques dans notre organisme et de l’épuisement de nos fonctions de détoxication.
Notre organisme est sans arrêt agressé par un nombre grandissant de molécules toxiques.

Ces toxines sont :

  • exogènes : pesticides, polluants, médicaments, xénobiotiques, conservateurs, colorants, métaux lourds…
  • endogènes : il s’agit de substances qui doivent être éliminées après avoir joué leur rôle dans l’organisme : hormones, adrénaline,etc.

Elles sont le plus souvent lipophiles, et s’accumulent dans la graisse, le foie et le cerveau.
L’intoxication progressive de nos systèmes crée un terrain fertile pour le développement des maladies chroniques.
Le foie est le centre de la détoxication, mais il n’est pas seul car les reins, les intestins et les poumons jouent également un rôle important dans ce processus.
La détoxication est un processus biologique qui résulte en la transformation de substances étrangères ou potentiellement toxiques, lipophiles, donc solubles dans la graisse et ne pouvant être excrétées sous cette forme, en composés hydrosolubles pouvant être éliminés par les urines.
La détoxication hépatique comporte 3 phases qui vont transformer ces substances toxiques insolubles dans l’eau en molécules solubles dans l’eau.

  • La phase 1 fait intervenir des enzymes qui nécessitent des cofacteurs fournis par l’alimentation : L-cystéine, Vitamines B, Sélénium, Magnésium…
  • La phase 2 nécessite des molécules (dites molécules de conjugaison) et différents cofacteurs qui doivent être fournis par des sources alimentaires : acides aminés, taurine, glutathion, vitamines B, NAC…
  • La phase 3 nécessite une alcalinisation de l’organisme pour favoriser l’élimination dans les urines et dans la bile (potassium, magnésium, manganèse, zinc….).

Le monde végétal nous apporte des substances capables de protéger le foie et de le soutenir dans ses diverses fonctions :

  • La silymarine, extraite de graines de Chardon Marie a des propriétés antioxydantes, antiinflammatoires, hépatoprotectrices et régénératrices des hépatocytes. Elle a également une fonction cholérétique en optimisant la production de bile.
  • La cynarine, composant principal de l’artichaut favorise la production de bile et sa dégradation par le foie. Elle joue également un rôle hépatoprotecteur.
  • La curcumine, extraite de la racine de curcuma longa est un antioxydant puissant, hépatoprotectrice et anti-inflammatoire.
  • Desmodium ascendens a des feuilles et des tiges riches en molécules hépatoprotectrices.

CURE DETOX à pratiquer 1 semaine : mode d’emploi

La détoxication c’est d’abord arrêter d’encrasser son corps.

Le Pr Jean Seignalet a très bien décrit la façon dont «s’encrasse» notre organisme au fil du temps et un régime hypotoxique soulageant la charge de l’organisme dans son élimination des toxines (cf : L’alimentation ou 3° médecine). Pour lui, les produits issus du blé et du lait sont aujourd’hui trop dénaturés et sont souvent très mal assimilés par l’organisme, générant des dérivés toxiques et, plus tard, des troubles de santé. La cuisson est aussi un facteur de dénaturation des aliments favorisation l’intoxination.

Evitez les substances nocives et les polluants : tabac, alcool, drogues, substances chimiques, colorants, abus d’exposition solaire, exposition aux radiations électromagnétiques, etc...

Les polluants de l’alimentation sont plus présents que l’on ne le croit :

  • détergents : lave-vaisselle, produits utilisés pour laver ou conserver les aliments
  • métaux lourds : eaux polluées, gros poissons et plombages dentaires (mercure), tuyauteries métalliques, fumées, certains instruments de cuisine
  • additifs, conservateurs et pesticides : utilisés par l’industrie alimentaire pour donner du goût aux aliments ou pour les garder consommables plus longtemps.

Pour nettoyer l’organisme, éviter :

  • les aliments industriels : produits raffinés, tout préparés, chimiques, conservateurs, colorants chimiques...
  • les aliments dénaturés par la cuisson surtout grillés et roussis : grillades, produits fumés, gratins, sucres caramélisés...
  • les graisses d’animaux d’élevage, souvent chargées en toxines (antibiotiques, hormones, métaux lourds, etc...)
  • les sucres raffinés (saccharose)
  • les laitages et fromages (surtout de vache)
  • et les céréales riches en gluten (blé, seigle, orge...).
Apporter les nutriments nécessaires

Consommez des fruits et des légumes sans réserve (riches en antioxydants). Egalement des fruits secs : dattes, graines de courge, raisins secs, amandes, noix…
Pour cuire le moins possible, cuisinez à la vapeur, à l’étouffé, à l’autocuiseur ou au court-bouillon…. Mangez des crudités à chaque repas pour apporter des enzymes à votre corps qui a du mal à en fabriquer en vieillissant.
Mangez les céréales (complètes) et les légumineuses en quantité modérée : riz, quinoa, sarrasin, et éventuellement : avoine européenne, soja fermenté, sésame, manioc.

Préférez les protéines végétales (céréales complètes, graines germées, fruits secs et légumineuses). Choisissez les protéines animales les moins grasses et les plus digestes (volailles, poissons, viandes blanches... bio) et réduisez leur consommation à une seule fois par jour.
Privilégiez les bonnes graisses : huile d’olive, huile de lin, graines de lin broyées, huile de noix, noix et avocat) sur les légumes (ne pas faire cuire) et faites chauffer uniquement l’huile d’olive ou d’ avocat (sans qu’elle fume).

Les aliments qui aident le corps à éliminer ses toxines

La plupart des fruits et légumes crus ou peu cuits sont riches en antioxydants utiles dans les phases de détoxication hépatique. L’ail, l’oignon, le citron et l’huile d’olive, pissenlit, radis noir, artichaut, fenouil,asperges, les prunes et pruneaux, et les graines de lin stimulent l’intestin.
Utilisez beaucoup d’épices : curcuma, thym, coriandre, poivre, basilic, ail, fenouil (herbes aromatiques). Elles nettoient et désinfectent l’intestin.
Les épices piquantes et amères (gingembre, piment, gentiane, pissenlit, curcuma...) chassent les toxines du corps. Elles sont d’ailleurs riches en antioxydants et autres substances qui aident le foie dans ses phases de détoxication.
Un apport en eau supplémentaire est conseillé ainsi qu’un rétablissement de l’équilibre acido-basique afin d’optimiser les réactions de détoxication hépatique. Choisir des eaux alcalines. (Volvic, Evian, Vittel, Contrex, Hépar….)
 


Cure détox : une journée-type pour chasser les toxines

Réveil
- 1 grand verre d’eau tiède additionnée du jus d’un citron

Petit-déjeuner
- 1/2 pamplemousse ou 2 tranches d’ananas frais ou 2 kiwis
- 1 yaourt au soja
- 3 cuillères à soupe de flocons d’avoine cuits dans l’eau ou 2 tranches de pain complet (sans gluten)
- 1 thé vert sans sucre ou avec édulcorant ou 1 infusion de queues de cerise

Milieu de matinée
- 1 thé vert sans sucre ou avec édulcorant ou 1 infusion de queues de cerise

Au déjeuner
- 1/2 concombre + persil + ail + tomates + basilic
- 1 filet de poisson blanc + jus de citron
- 200 g de fonds d’artichauts cuits à la vapeur + filet d’huile d’olive
- 1 bol de fruits rouges (fraises, framboises, myrtilles...)

16 heures
- 1 tisane de romarin, de thym ou de menthe poivrée, sans sucre ou avec édulcorant
- 1 pomme

Dîner
- 1 bol de gaspacho
- légumes à croquer : bâtonnets de betterave crue et de radis noir, asperges cuites à l’eau + sauce à l’ail, persil au citron + 1 filet de poisson ou 100 g de viande blanche.
- 1 bol de fruits rouges

Eau minérale alcaline.

1000 caractères restants


pied page bloc marque 2019 docteur didier panizzaRecevez mes astuces santé & minceur