Que fait le gluten dans nos intestins ?

Le gluten augmente la perméabilité intestinale chez tout le monde et pas seulement, comme on le pensait il y a encore peu de temps, chez les personnes atteintes de la maladie coeliaque ou sensibles au gluten (NCGS).
Le gluten est une famille de protéines du blé, du seigle et de l’orge, dont l’une d’elles, la gliadine, est immunogénique.
Certaines personnes sont intolérantes au gluten, c’est la maladie coeliaque, et doivent l’exclure définitivement de leur alimentation car, en sa présence, ils fabriquent des anticorps qui détruisent l’intestin.
D’autres sont réactives au gluten (Non Celiac Gluten Sensitivity ou NCGS) et présentent des symptômes qui ressemblent à l’intolérance. L’exclusion du gluten permet la disparition des symptômes.

Le Professeur Fasano du Massachusetts General Hospital de Boston, et son équipe (1), ont étudié les effets de la gliadine sur la perméabilité intestinale de patients intolérants (maladie coeliaque) ou sensibles (NCGS), ainsi que sur des personnes témoins, en les divisant en quatre groupes:

1- coeliaques non traités : consommant du gluten depuis au moins 2 mois
2- coeliaques en rémission : pas de gluten depuis au moins 1 an
3- sensibles : consommant du gluten depuis au moins 2 mois
4- témoins : régime normal avec gluten

Les chercheurs ont réalisé des endoscopies et pratiqué des biopsies de l’intestin, et ont mesuré le taux d’une protéine anti-inflammatoire, l’interleukine-10, qui atténue la réponse inflammatoire de l’intestin.

Après exposition au gluten, et donc à la gliadine, l’équipe de Fasano a constaté que la perméabilité intestinale avait augmenté chez les personnes des 4 groupes, même chez les sujets témoins, non sensibles au gluten mais que le taux d’IL-10 était plus élevé dans le groupe témoin, signe probable d’une meilleure résistance à l’action délétère de la gliadine.
Cette étude, publiée il y a quelques semaines, montre qu’un tissu intestinal régulièrement exposé au gluten subit des dommages et devient perméable.
Or la barrière intestinale fait partie de notre système de surveillance immunitaire: l’épithélium intestinal sain est imperméable aux grosses molécules comme les protéines et en particulier la gliadine, grâce aux jonctions serrées qui assurent la cohésion entre les cellules épithéliales.

L’ouverture des jonctions serrées et la perméabilité qui s’en suit, sont déterminantes dans le déclenchement d’une réaction de défense immunologique et d’une inflammation chronique, et jouent un rôle important dans l’apparition des maladies immunitaires.
Le niveau élevé de la protéine anti-inflammatoire IL-10 chez les sujets témoins indique probablement que leur système immunitaire a de meilleures ressources pour combattre l’inflammation liée à la perméabilité de l’intestin créée par le gluten.

Références source : 1- Hollon J, Puppa EL, Greenwald B, Goldberg E, Guerrerio A, Fasano A. Effect of gliadin on permeability of intestinal biopsy explants from celiac disease patients and patients with non-celiac gluten sensitivity. Nutrients. 2015 Feb 27;7(3):1565-76.

1000 caractères restants


pied page bloc marque 2019 docteur didier panizzaRecevez mes astuces santé & minceur