Antiobiotique et poids

On sait qu’un faible poids de naissance est associé à un risque ultérieur de maladies métaboliques, notamment le syndrome métabolique et l’obésité abdominale, et leurs conséquences sur la santé, en particuliers les accidents vasculaires. Les causes du retard de croissance intra-utérin sont multiples : le tabac, les régimes restrictifs, la souffrance placentaire, et…. Les antibiotiques.

Une étude menée par A.C. Vidal entre 2009 et 2011, et portant sur 397 femmes enceintes suivies jusqu’à terme a montré que l’usage des antibiotiques pendant la grossesse, surtout lors du 1er trimestre, est associé à un poids de naissance plus bas (138 grammes en moyenne). La baisse du poids de naissance est moindre si l’antibiotique est de la pénicilline.

La conclusion de cette étude est que le traitement antibiotique gestationnel pourrait être un facteur de risque supplémentaire de la survenue d’un retard de croissance intra-utérin, le mécanisme en cause étant épigénétique (modification de gène) et pourrait augmenter le risque d’obésité ultérieure.

Vidal A.C. et al. Associations between antibiotic exposure during pregnancy, birth weight and aberrant methylation at imprinted genes among offspring. 2013;37(7):907-13. Etude rapportée par J.M. LECERF (Lille) dans la revue Correspondances en MHDN (janv-fev 2014)

1000 caractères restants


pied page bloc marque 2019 docteur didier panizzaRecevez mes astuces santé & minceur