Le rôle de la naissance dans les tendances à l’obésité

Au moment de l’accouchement, le bébé qui naît est en contact avec la flore vaginale, intestinale et cutanée de la maman. Cette flore va s’implanter dans le tube digestif de l’enfant et conditionner son microbiote jusqu’au milieu de l’enfance.

Lorsque l’accouchement a lieu par césarienne, l’enfant n’est pas en contact avec cette flore. Or on sait que le microbiote joue un rôle majeur dans le risque d’obésité.

Plusieurs études ont montré une relation entre obésité et césarienne., mais également entre le poids de naissance et l’allaitement maternel. La naissance par césarienne est associée statistiquement à une adiposité accrue dès l’âge de 6 semaines, jusqu’à l’âge de 15 ans.

A l’âge de 11 ans, le risque de surpoids et d’obésité est de 1.83 fois plus élevé que celui des enfants nés par voie basse. Le risque est encore plus significatif si la mère est en surpoids ou obèse.

L’hypothèse que la mère accouchant par voie basse transmette une flore protectrice est donc plausible.

Information rapportée par le Pr Jean Michel Lecerf (Institut Pasteur – Lille)
Blustein J et al. Int J Obes (Lond) 2013 ;37(7) :900-6

1000 caractères restants


pied page bloc marque 2019 docteur didier panizzaRecevez mes astuces santé & minceur